Les COEURDEROY


Tout d'abord, les travaux sur cette famille ont permis de déterminer que ce nom, contrairement à ce que l'on pensait, n'est pas un "nom de guerre", mais bien celui d'une famille de racines Françaises, originaire de l'Oise. Ce nom a pris plusieurs formes: COEURDEROY en France et en Belgique, COEUR-DE-ROY et COEURDEROI en Belgique, et CORDUROY en France et en Grande-Bretagne .

On a pu localiser 5 à 6 branches différentes en France, sans avoir pu encore déterminer si des liens existaient entre elles.

L'histoire de la branche belge commence par l'arrivée à Bourdon de Denis COEURDEROY qui, avec son épouse Marie Jeanne LEROUX, fait baptiser des enfants à la paroisse St Remacle de Marche en Famenne, à partir de 1754 . Nous n'avons pas encore trouvé de traces écrites de leur mariage,
Par contre, nous savons que Jean LEROUX (le père de Marie Jeanne) est le fils d'un soldat du Régiment de Sarre, car on a trouvé la copie de l'acte de baptême d'un de ses frères, célébré au camp militaire de Haguenau, en Alsace.
Denis lui, est né en 1730 dans le village de Villers-sous-St Leu, sur l'Oise, près de Senlis, diocèse de BEAUVAIS. On peut retrouver de nombreuses apparitions du nom de COEURDEROY dans les registres des paroisses entourant Villers. Dans la chronique de Blaincourt, on cite même un bedeau qui aurait donné bien du souci à son curé avant 1700!
Quant aux raisons qui ont amené Denis en Famenne, on en est encore réduit aux conjectures...
On peut par exemple penser que Denis était lui-même militaire, (sans doute conscrit dans les armées de Louis XV), et qu'il serait venu en Belgique lors de la Guerre de succession d'Autriche . Après la fin de celle-ci, sera t'il revenu pour y marier une belle rencontrée à l'occasion d'un bivouac?

Toujours est-il que le couple a des enfants (au moins 5), qui seront tous baptisés à Marche en Famenne, à l'exception de Guillaume, le dernier. Peu avant la naissance de Guillaume, en effet, la famille part s'installer près de Wavre, à Rosières St André. Après la naissance de Guillaume, sa mère décède. Denis se remariera avec Jeanne Marie DELIRE en 1780. On connait au moins un fils, Antoine, qui naîtra de cette dernière alliance.
Attention : de récentes découvertes de Georges BENOIT donnent à penser que Denis aurait eu un autre fils (un des ou l'aîné(s)???) prénommé lui aussi Denis...

Après cela, on ne sait cependant trop pourquoi, la famille viendra se réinstaller en Famenne. En effet, Gaspard, le second fils, se mariera en 1792 à Marche. Pour ce qui est de Lambert, rien n'est réellement établi, car, peu avant l'avènement de l'empire français, en 1802, l'église de Hargimont, centre de la paroisse où s'est établi Lambert, brûlera, avec son curé et ses archives... Tous les documents écrits le concernant seront en effet extraits de l'etat Civil.
voir cependant aux Registres paroissiaux de WAHA, où le patronyme COEURDEROY deviendra pour un temps.... "LEROY"!

A partir de 1800, on verra donc se dessiner 3 branches:

Pour faire une étude cohérente, il a donc fallu étudier les registres de l'Etat-Civil de Marche, mais aussi tous ceux des communes et paroisses environnantes.

Maintenant, après la publication en 1996 d'un "Rapport Provisoire des Recherches sur la Généalogie COEURDEROY", les compléments d'informations ne cessent d'arriver, que ce soit sous forme de corrections, d'ajouts ou de renseignements qui n'auraient pu être collectés en temps utile! Nous continuons, de plus, à collationner des reproductions de photos de famille: celles-ci, en réalité, sont empruntées pour un minimum de temps, celui nécessaire à la digitalisation informatique, après quoi, les originaux sont restitués à leurs propriétaires.

Pour terminer, le but pour le tournant de l'an 2000 serait (utopie?) de publier un travail reprenant les recherches sur toutes les branches de la famille COEURDEROY, de concert avec les chercheurs français intéressés par ce patronyme.
Et en France, cela peut remonter loin: en effet, on a trouvé vers 1520 le mariage d'un François COEURDEROY avec Yvonne, fille de Pierre de MONTFAULCON, verdier du roi à Montmorillon et avocat au Parlement... Nous avons pu, pour ces branches, retrouver des mentions d'armoiries pour quelques unes de ces familles!

Quoiqu'il en soit, en ce début d'annÚe 2003, je viens de d'être contacté par Fabrice MARTIN, qui lui aussi a des COEURDEROY du Maine et Loire!, donc, une autre branche!
Voir son site sur le serveur de Tiscalinet.fr
Et, de son côté, il a pu me faire parvenir des précisions sur les origines d'un ouvrier Brasseur de Saumur, Barthélemy BANCHEREAU, venu épouser la veuve d'un de nos COEURDEROY marchois!

-----------------------------------------

Guerre de succession d'Autriche (1740-1748), guerre provoquée à la mort de l'empereur Charles VI (1740) par les ambitions de la Prusse, de la Bavière et de l'Espagne. Frédéric II s'empara de la Silésie (1740-1741), tandis que les Franco-Bavarois occupaient la Bohème et la Haute-Autriche. L'Autriche, qui s'était assuré l'alliance anglaise, céda la Silésie à la Prusse (1742), puis accorda la paix à la Bavière, vaincue (1743). La France continua la guerre en Flandre. La victoire de Fontenoy (1745) lui livra les Pays-Bas, mais elle ne conserva aucune de ses conquêtes à la paix d'Aix-la-Chapelle, qui mit fin au conflit (1748). De là est venue l'expression "se battre pour le roi de Prusse", se battre pour rien...
Lors de cette guerre, Namur est tombée aux mains des français en 1746. Et nos campagnes luxembourgeoises furent à plusieurs reprises "fourragées" par des unités de cavalerie française, parties "en vedette" pour assurer le ravitaillement des troupes engagées..

WAHA : Cependant, Hargimont dépendant de la paroisse Saint Martin de WAHA, une découverte récente (Juin 97) démontre que Lambert, le troisième fils de Denis, porta le patronyme de LEROI!
En effet, premier acte, en essayant de compléter les sources MAUBEUGE et TOMBEUR à NASSOGNE, je suis tombé sur un mariage COEURDEROI-THOMAS en 1808. Là, il était clairement indiqué que le marié, Jean-Joseph, était né (en fait, avait été baptisé) le 25 Mars 1781, et que son père Lambert, témoin à son mariage, était cordonnier à Jemeppe/Hargimont, était âgé de 52 ans, et que sa mère, Marie Joseph LIEGEOIS, était décédée.
Deuxième acte: en feuilletant les Registres Paroissiaux de WAHA à la demande de Harry PRUET, je m'étais étonné de trouver chez un cordonnier de Jemeppe, (dénommé Lambert LEROI) tant de baptêmes dont la mère était dite être Marie Joseph LIEGEOIS! Trop de coïncidences!
Troisième acte: intrigué, je suis allé revoir les index de mariage, et j'ai trouvé celui de Lambert LEROY et de Marie Joseph LIEGEOIS. Aux actes eux-mêmes, une petite mention de poids : Lambert était originaire de BOURDON! Un des témoins, (et je suppose que cela aura son importance plus tard), était Henri LERUTH, échevin de Hargimont. (il semblerait, -mais cette supposition reste encore à confirmer- que le premier LAMBERT, fils aîné de DENIS, se soit marié avec une demoiselle LERUTH! et LERUTH n'est pas loin phonétiquement de LEROUX...)
Quatrième et dernier acte : il a suffit alors d'aller voir si, par hasard, une autre mention confirmait cette première vérité: un enfant du nom de Jean-Joseph LEROY avait bien été baptisé le 25 Mars 1781, et sa marraine était Marie Jeanne LEROUX!
Nos COEURDEROI de Jemeppe/Hargimont ont donc bien porté le patronyme LEROY/LEROI!

Tout beau, tout chaud: en ce début de Décembre 2000, le hasard m'a conduit, lors de recherches faites dans les registres de l'ancienne commune de Havrenne-Humain, à un acte où le nom du père d'un enfant est dit "Gobert LEROY", tandis que juste à côté figure le patronyme de COEURDEROY, celui-çi étant lourdement raturé! Hasard? Coïncidence?

Rapport des Recherches sur la Généalogie COEURDEROY : en septembre 1966, Jeanne COEURDEROY et son mari (mes beaux-parents), fêtaient leurs noces d'or. Pour cette occasion, je voulais leur offrir un exemplaire de cette Généalogie COEURDEROY. L'échevin de l'Etat-Civil de la ville de Marche-en-Famenne, Jean-Luc HENRY, est lui-même un descendant des COEURDEROI d'Hargimont: C'est lui qui remit le volume dans les mains de ma belle-mère, sa cousine au 8ème degré!.
Vous même, si vous êtes intéressé par ce patronyme, voyez dans le Rapport Provisoire comment vous pourrez apporter votre pierre à la construction de l'édifice! Si vous désirez recevoir votre propre numéro (tant qu'il en reste!), il vous est loisible de le commander en faisant un virement de 12.30 Euros (+1.50 Euro de Port pour la Belgique) au CCP N░000-1184294-21 de Hubert BARNICH, rue Victor LIBERT, 25, à 6900 MARCHE, en spécifiant, comme motif du paiement, la mention "Généalogie COEURDEROY".
Avertissement: ce 30 janvier 2003, devant l'épuisement du premier tirage, on peut envisager une seconde version, revue et améliorée .
S'il y a des amateurs, qu'ils se fassent connaître via mon email! envoyez vos remarques Ó mon Email

Dernière nouvelle : nous avons fait le projet, avec les chercheurs français également intéressés par ce patronyme COEURDEROY, de publier, à l'horizon de l'an 2000, un ouvrage commun qui reprendrait les résultats de toutes les recherches concernant cette famille, que ce soit en France ou en Belgique : cinq branches différentes ont en effet déjà été recensées en France.
Toute aide, toute contribution (sous forme de documents, photos, témoignages, anecdotes, etc...) seront les bienvenues! Chacun peut participer à l'élaboration de ce travail!

Par exemple, qui pourrait nous aider à entrer en contact avec Mme Annie COEURDEROY, épouse THIENPONDT, habitant actuellement à PRECY SUR OISE? Elle a fait des recherches sur les COEURDEROY de BLAINCOURT, et peut être, a t'elle pu "croiser" quelques representants de la branche de Villers-sous-St LEU?

Voir le site de fabrice MARTIN sur le serveur de Tiscalinet.fr

Bien entendu, ma base de données comporte encore un grand nombre d'autres patronymes!
Vous pouvez découvrir ceux qui y sont contenus plus d'une fois à la page: Mes Patronymes

Retour vers ma page d'Accueil


VISITEZ LE SITE WALLONIA

Voir les autres listes de Patronymes/See other Surnames lists


14 Fév 1997 -- Révisé le 27 Feb 2003 . © Wallonia asbl
Remarques : envoyez vos remarques Ó mon Email